Consultation, Nouvelle de Emmanuel Urbu

8, Sep 2021 | Article, témoignage et presse, News

Consultation: Témoignage et espoir d’un homme souffrant de troubles bipolaires et d’addiction

« L’eau monte jusque dans mes yeux. Voilà plus de dix ans que je vis sans espérer, sans croire ou plutôt en croyant que cela ne changera jamais… Puis la vague se retire. Il va devoir me convaincre. »
Emmanuel débarque à cette consultation méfiant, cynique mais curieux de savoir ce que ce toubib va lui dire au sujet du drôle de mal-être qu’il traîne depuis des années. Il trouve sa vie quasi normale, marié avec des enfants, un travail. Mais bon voilà, il y a les excès, les déprimes et les moments où il ne contrôle plus rien… Et puis il y a toutes les choses qu’il ne dit pas puisqu’il ne se les avoue pas. Ce médecin va-t-il lui ouvrir les yeux ?

Les engagements de Bipolarité France s’articulent autour de 6 axes :
– l’accompagnement des patients et des aidants ;
– l’amélioration du parcours de soin pour permettre notamment un diagnostic plus précoce ;
– l’apport de solutions innovantes et digitales pour améliorer la qualité de vie du patient ;
– la lutte contre l’exclusion et la stigmatisation ;
– l’engagement pour une réinsertion sociale et professionnelle
– la proposition d’un projet d’autonomie des patients atteints de bipolarité.

À l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, Bipolarité France souhaite mettre en lumière les difficultés que rencontrent les malades atteints de bipolarité quand ils souhaitent trouver ou retrouver un emploi. Elle a pour mission d’accompagner et de coacher des personnes bipolaires autour d’un projet de vie professionnelle. Qu’il s’agisse d’un retour à l’emploi ou d’une création d’entreprise, cet accompagnement est opéré par l’association et ses patients experts. Les patients bipolaires ont un réel besoin de réinsertion sociale et professionnelle, une volonté d’autonomie, une fois le diagnostic posé et digéré. Cette étape constitue un grand challenge dans la vie des patients : un accompagnement est donc très souvent apprécié. Bipolarité France encourage les patients à être tout d’abord pris en charge sur le plan médical : ils apprennent ainsi à être dans l’acceptation de leur état et à maîtriser leur maladie. Ils peuvent entamer un apprentissage sur leur pathologie par le biais de la psychoéducation. Cet apprentissage doit les mener à une prise de conscience, « l’empowerment » : le patient a la connaissance de ses forces, de ses limites en vue non seulement de prévenir les conséquences négatives du trouble mais aussi et surtout de s’épanouir en tant qu’individu.

 

« Ce handicap invisible fait peur aux chefs d’entreprise car il est mal connu : c’est là tout le challenge de cette campagne de réinsertion, qui va passer par la valorisation des patients expert« .